Figure du mouvement des Gilets jaunes, Yann Le Bihan était invité à s’exprimer sur LCI le 14 février. L’occasion pour lui de revenir sur les polémiques nées le week-end dernier, après la plainte déposée par Richard Ferrand – dont la résidence a fait l’objet d’un incendie – et les tags antisémites découverts dans Paris.

Interrogé sur la poursuite des manifestations, M. Le Bihan a signifié que les Gilets jaunes n’avaient pas l’intention de changer le mode opératoire adopté dans le cadre de leurs rassemblements hebdomadaires :

« On s’aperçoit que les violences policières continuent que les manifestation soient déclarées ou pas, donc nous n’avons aucune raison de déclarer nos manifestations », a-t-il expliqué.

« On reste sur le principe du samedi, on ne va pas céder au syndicat des commerçants qui sont pro-Macron, il n’y a aucune raison d’arrêter pour le moment », poursuit ce membre de La France en colère.

Visiblement agacé par la question de Julie Hammett à propos de l’érosion supposée du soutien de l’opinion envers le mouvement, Yann Le Bihan a dénoncé des amalgames et une forme de « manipulation » consistant à imputer aux Gilets jaunes la responsabilité de plusieurs délits avant même que les conclusions des enquêtes judiciaires n’aient été révélées.

Il faisait notamment référence à l’incendie criminel du domicile du président de l’Assemblée nationale à Motreff, dans le Finistère, en fin de semaine dernière, ainsi qu’aux tags antisémites recouvrant les portraits de Simone Veil sur deux boites aux lettres de la mairie du 13e arrondissement de Paris.


« M. Ferrand, c’est peut-être une affaire privée – n’oublions pas qu’il est impliqué dans l’Affaire des Mutuelles de Bretagne : le procureur a bien précisé que l’incendie était antérieur à la plainte qui a été déposée vendredi, donc, au stade actuel de l’enquête, on ne peut pas dire que les Gilets jaunes soient impliqués. »

« Je respecte tout à fait madame Veil, ceci dit, depuis 3 jours, on sous-entend systématiquement que ce sont les Gilets jaunes qui sont impliqués : je trouve la manipulation lamentable ! », conclut M. Le Bihan.


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments