Dans « C à vous » sur France 5, la secrétaire d’État a justifié la présence de l’animateur de TPMP à l’Assemblée nationale mercredi.

Cyril Hanouna est-il un interlocuteur légitime pour le gouvernement ? La secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a une nouvelle fois dû répondre à cette question ce jeudi 14 février sur le plateau de « C à vous » sur France 5.

Au lendemain de l’intervention de l’animateur de « Touche pas à mon poste » (TPMP) à l’Assemblée nationale, à l’occasion d’un débat sur les familles monoparentales, la ministre a dit « assumer parfaitement » d’être apparue à ses côtés, soulignant toutefois qu’elle ne l’avait pas elle-même invité.

« C’est Christine Kelly (ex-conseillère au CSA, chroniqueuse de TPMP et fondatrice de l’association ‘K d’urgences’) qui a invité Cyril Hanouna et pas moi, même si je sais que maintenant dès que Cyril Hanouna fait quoi que ce soit on considère que c’est avec moi et vice versa », a-t-elle ironisé, rappelant que le présentateur intervenait en tant que parrain de l’association de Christine Kelly pour les parents isolés. « C’est quelque chose pour lequel on peut quand même lui rendre grâce », a-t-elle insisté, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

« Très choquée » par la sortie de Jean-Marie Bigard

Mercredi soir, quelque 200 familles monoparentales étaient invitées à débattre dans l’hémicycle de la salle Colbert de l’Assemblée nationale, aux côtés de la secrétaire d’État Christelle Dubos, Christine Kelly, Mounir Mahjoubi et Marlène Schiappa. Cyril Hanouna, « invité surprise » passé en coup de vent, a annoncé « une place gratuite chez Eurodisney » aux familles présentes. Plusieurs députés assistaient également au débat.



« Je ne suis pas parlementaire, ce n’est pas moi qui décide de ce qui se passe à l’Assemblée nationale, j’étais invitée de ce débat au même titre que Cyril Hanouna, Mounir Mahjoubi, Christelle Dubos » s’est encore défendue Marlène Schiappa sur le plateau de « C à vous » ce jeudi. « (Cyril Hanouna) est parrain d’une association de mères isolées, il passe les soutenir et leur dire un petit mot, je ne vois pas en quoi ce serait négatif », a-t-elle ajouté.


La ministre, invitée remarquée il y a deux semaines d’un « Balance ton post » spécial « grand débat » présenté par Cyril Hanouna, a indiqué qu’elle « échangeait très régulièrement par SMS » avec l’animateur. « Tous les jours », a-t-elle ensuite précisé, racontant: « Quand il y avait eu le débat ‘pour ou contre l’IVG’, j’étais forcément opposée à ça et en direct je lui avais adressé des messages pour lui dire: ‘attendez, il y a un délit d’entrave à l’IVG, c’est lunaire ce que vous êtes en train de faire sur le plateau ». « Il sait très bien quand je trouve que ça déborde », a assuré la Secrétaire d’État.

Marlène Schiappa faisait référence à la sortie déplacée de Jean-Marie Bigard sur le viol, lancée sur le plateau de TPMP lundi, et qui a provoqué plusieurs appels de téléspectateurs auprès du CSA. « J’ai été très choquée par cette séquence, je pense qu’elle est extrêmement malvenue. J’ai vu qu’il y avait de nombreux signalements qui ont déjà été faits au CSA, je les soutiens évidemment », a dit la ministre, demandant toutefois que ce dérapage « ne jette pas l’opprobre sur l’ensemble du travail qui est mené ».

Source : Huffington Post



Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments