Non, ce n’est pas Le Gorafi. Ce midi au journal de 13h de TF1, Jean-Pierre Pernaut expliquait que « le ministère de l’économie ne serait pas contre un retour en grâce du diesel » affirmant que « les voitures diesel moderne ne pollueraient pas tant que ça et même moins que les modèles à Essence », ajoute-t-il. « Tiens donc on vous disait le contraire il y quelques mois », conclut-il avec un ton des plus agaçants, du moins pour tout Gilet Jaune qui s’est vu méprisé par les grands médias sur la question du diesel…

« Peut-être l’avez-vous entendu ce matin, le ministère de l’économie ne serait pas contre un retour en grâce du diesel, les voitures Diesel moderne et même moins que les voitures à Essence. Tiens donc on vous disait le contraire il y quelques mois » affirme, joyeux, Jean-Pierre Pernaut ce matin au journal de TF1. Un ton des plus provocateurs pour tout Gilet Jaune ayant vu son combat méprisé et caricaturé par les grands médias.

On se rappelle tous de cette argumentation des plus nauséabondes selon laquelle les Gilets Jaunes ne penseraient qu’à leur pomme et n’auraient que faire de l’écologie préférant rouler au diesel par pur individualisme.

Dans un article du Monde, on retrouvait l’argumentaire du gouvernement selon lequel il « justifie son choix d’augmenter sensiblement les taxes sur les carburants, en particulier sur le diesel, par des considérations environnementales ». L’article du Monde était résolument à charge contre le diesel corroborant la version gouvernementale…

Dans un article du journal des Echos paru mercredi : « Bercy estime que si les véhicules Diesel respectent les critères liés au label Crit’Air 1 en matière d’émissions polluantes, il n’y a aucune raison de les exclure par principe. Il ne s’agit pas de modifier les critères de la vignette, mais de s’affranchir de toute idéologie ». Plus encore les constructeurs selon Les Echos qui explique que « les contraintes de dépollution aujourd’hui imposées aux véhicules Diesel (filtres à particules et systèmes dits « SCR ») rendent le gazole aussi propre que l’essence. » Des affirmations sonnant ainsi comme une forme de provocation après toute la propagande gouvernementale et médiatique sur la question du Diesel quasiment devenu le carburant plus polluant de l’histoire…

Il faut rappeler que cette propagande anti-diesel visait d’un côté à renverser l’opinion publique contre les Gilets Jaunes. Ce changement de version démontre, s’il le fallait encore, la supercherie totale. Un changement de version qui est surement à mettre sur le dos des intérêts économiques des grands patrons du CAC40 et ses grands constructeurs automobiles, ainsi que de la filière Diesel en général, plutôt que par une préoccupation écologique.


Source : Révolution Permanente


Laissez un commentaire plus bas, ou...

Continuez votre lecture

Suivant ➜



Comments

comments