René Revol, maire de Grabels (Hérault), a posté une vidéo ou il livre un témoignage incendiaire suite à sa « participation » au grand débat de Souillac. Il dénonce la « mascarade » du « soit-disant débat »qu’il qualifie de « grand blabla national dont l’objectif est d’enfumer le peuple »

Il est outré que Macron ait parlé d’un débat « sans filtre », alors que les filtres étaient nombreux. Il les énumère:
* Les citoyens étaient tenus très loin du lieu de rassemblement, René Revol évoque des barrages filtrants à 10 kms à la ronde.
* Le débat était présidé par un ministre
* Seuls 2 ou 3 maires par département étaient autorisés à s’exprimer. Ces maires ont été choisis par les préfets de chaque département!! René Revol qualifie les intervenants choisis de « cireurs de pompes »

Il déplore que la voix des Gilets Jaunes n’aie pas du tout été portée au cours de ce pseudo débat. Pour lui, Macron mène une campagne, aux frais de l’Etat. Il parle même de propagande. Il n’y a eu aucun débat.

« Ne comptez pas sur ce débat officiel pour être entendu »
« Macron est déterminé à garder le cap ».
On s’en doutait, ce maire nous le confirme…


Source : Réveillez-vous


Continuer votre lecture

Suivant ➜


Commentaires

commentaires